logo 360smartconnect vert gris

La start-up propose de couler dans le béton un dispositif de radio-identification qui permettra de transmettre et d’emmagasiner toute une série d’informations.

Un dispositif RFID, un smartphone...et le béton devient un outil de communication. Photo SmartConnect.

(Un dispositif RFID, un smartphone…et le béton devient un outil de communication. Photo SmartConnect.)

Elle fêtera en novembre 2017 son premier anniversaire. La start-up « 360 SmartConnect » n’a d’existence légale que depuis un an, mais constitue la suite logique d’un brevet déposé en 2014 par Roland Mélet concernant un processus d’insertion d’éléments électroniques dans le béton.

Déjà à l’origine de deux autres sociétés, Roland Mélet se définit comme « le créateur du béton connecté. Depuis 2014, les innovations en matière de digital, de sécurité, de programmes ont rendu mon projets de béton intelligent réalisable. J’ai donc lancé SmartConnect

Basée à Trans-en-Provence, dans le Var, 360 SM possède également un bureau à Aix-en-Provence. La start-up propose de couler dans le béton des immeubles en construction une antenne et une puce à longue durée de vie (plus d’un siècle), qui permettra de transmettre et d’emmagasiner sur un serveur toute une série d’informations. Ce dispositif RFID (radio-identification) assure la mémorisation et la récupération de données à distance en utilisant des « radio-étiquettes ».

Il suffira alors d’approcher son smartphone de la puce, matérialisée sur le mur par une cible, pour donner ou récolter des informations. Les différents corps de métiers qui interviennent sur le chantier pourront aller chercher les plans de construction, les instructions dont ils ont besoin pour travailler.

 

Des grandes signatures intéressées >>>

Lire la parution entière sur : www.econostrum.info

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.
Menu